Entreprendre à Versailles : Le parcours de Charles Lebœuf pour Vite Vu Bien Vu

Publié le 05/10/2020

Qu’ils soient poussés par l’envie de devenir leur propre patron, de laisser libre cours à leur créativité, de donner un sens à leur métier ou encore pour le challenge, de plus en plus de jeunes ont choisi de relever le défi de l’entreprenariat. Et à l’ère de la startup nation et de ses incubateurs géants, certains Versaillais s’implantent localement. Nous allons à leur rencontre.

C’est tout près de la place du marché de Porchefontaine que Charles Leboeuf a ouvert il y a quelques mois son premier showroom-atelier d’optique : Vite Vu Bien Vu.
Amoureux de la ville, Charles démontre l’importance de s’appuyer sur le réseau local. En s’installant à Porchefontaine, il contribue à redynamiser la vie de quartier.
Charles nous accueille dans sa boutique chaleureuse, loin des étalages classiques qui débordent de modèles. Il raconte son aventure.

Les prémices du projet

Au profil peu scolaire, ce Nîmois d’origine sait dès la fin du lycée ce qu’il veut : Faire des études courtes pour pouvoir travailler rapidement afin d’être au contact de clients. Curieux de nature, attiré par le commerce, la santé et la relation client, il opte pour la filière optique. Il souhaite également contribuer à améliorer le quotidien des autres. 
Charles débute sa carrière dans une grande enseigne, où il s’épanouit pleinement. En changeant de magasin tous les ans, il se nourrit de plusieurs modes de management, monte rapidement en compétences et se montre polyvalent et force de proposition.

L’importance de savoir bien s’entourer

Lors de son entretien annuel avec le directeur du magasin, il lui fait part de son souhait de monter un projet dans le secteur de l'optique. L'idée est simple : Donner accès à la vue  à un maximum de personnes en proposant des produits « pré-montés » (loupes, solaires et anti lumière bleue) de qualité, fabriqués dans un matériau résistant et écologique, l’acétate de cellulose, constitué principalement de coton biodégradable.

Convaincus que leurs expériences respectives se complètent, ils décident alors de se lancer et de s’associer avec une autre de leur collègue.
Quelques années plus tard, Vite Vu Bien Vu voit le jour, portée par une équipe soudée et bienveillante, sur laquelle Charles peut se reposer.

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale

Après avoir acquis de l’expérience professionnelle, Charles s’inscrit à un programme de management global dans une école de commerce où il étudie le commerce international et ses facettes.
Lors de l’examen final, il présente au jury son projet Vite Vu Bien Vu.

Rendre l’optique accessible à tous

Avec sa marque de lunettes prêtes à porter, Charles pratique une politique de fair price : Des prix accessibles mais pas low cost, qui seraient au détriment de la qualité. 
Il met un point d'honneur à rendre son mode de production éthique. En ayant choisi des producteurs Indiens et Chinois pour la qualité de leur travail et de leur matériau, il rencontre directement les partenaires dans les lieux de production afin de s’assurer que les salariés travaillent dans des conditions respectables et saines.

Faire appel aux réseaux locaux

Afin d’obtenir des solutions de financement, en plus de bénéficier d’un prêt à taux zéro par l’Etat, Charles fait appel à Réseau Entreprendre Yvelines, sur lequel il s’appuie également pour obtenir des conseils d’experts qui l'ont accompagné tout au long du projet.

Les clés pour y arriver : Les conseils de Charles

"A un jeune créateur, j'aurais envie de dire : soyez curieux, restez fidèle à vos valeurs et ne vous laissez pas happer par l'appât de la success story ! Et surtout persévérez en ayant l'intelligence d'esprit de vous remettre en question."

Infos pratiques
Horaires : mercredi 9h-13h 14h30-19h / vendredi 10h-13h 14h30-19h / samedi 9h-14h30
1, rue Berthelot
78000 Versailles

 

Si toi aussi, tu es à l’origine d’un projet entrepreneurial et que tu es installé à Versailles, contacte-nous pour participer à notre série !