[VENDREDIS DU ROCK] Une soirée de festivités sonores

[VENDREDIS DU ROCK] Une soirée de festivités sonores

Toute la diversité créative d’une jeune scène innovante à découvrir en conclusion de la 6ème saison du tremplin musical versaillais.

Depuis désormais six années, les Vendredis du rock s’affirment comme l’une des principales plateformes musicales de l’Ouest parisien, mettant en valeur de jeunes talents en voie de professionnalisation et catalysant l’émergence d’une nouvelle vague de la « Versailles Touch ».

 

La relève de la « Versailles Touch »

A l’image de Tim Dup qui a récemment joué en ouverture du Printemps de Bourg, de nombreux groupes passés par ce dispositif connaissent aujourd’hui un succès certain. Ils ont été programmés à Rock en Seine (Encore!), aux Solidays (Saint-Michel), aux Vieilles Charrues (Saint-Michel) ou aux Transmusicales (Encore!) et ont signé avec de grands labels (Saint-Michel chez Sony Music / Columbia, Casareggio chez Roy Music, Tim Dup chez Warner Chappell Music). Ils sont également passés par les télé-crochets « La Nouvelle Star » pour Clarisse Mây et par « The Voice » pour Côme, ancien leader des Bohemians.

S’inscrivant dans l’héritage des pionniers de la « Versailles Touch » (Phoenix, Air, Etienne de Crécy, Alex Gopher) et prolongeant l’histoire particulière que la Ville de Versailles entretient avec l’electro et les musiques actuelles, cette génération de musiciens fait montre d'un large éclectisme dans les influences qu’elle revendique comme dans les structures de ses compositions. Les quatre finalistes sélectionnés cette année, parmi 12 candidats qui se sont produits sur la scène de la salle Marcelle Tassencourt, prouvent à nouveau toute la vitalité de ce vivier d’artistes novateurs.

 

Les finalistes

HR et Photøgraph font tous deux partie du collectif Ecstatic Playground, basé à Achères. Les premiers sont un duo electro-rock dont le beat puissant et mélancolique est pensé comme la bande-son d’une vie banlieusarde, véhiculant des humeurs à la fois festives et « spleenétiques ». Les seconds sont un trio dont les chansons conjuguent l’évidence mélodique de la Britpop à une rythmique electro qui emprunte autant à la « French Touch » qu’aux DJ du label allemand Monkeytown.

L’affiche est complétée par The Starchilds, qui invitent à un voyage vers les origines du rock et du blues pour mieux remettre au goût du jour la patine des standards « oldies », ainsi que par Yonosoy, un projet construit en fratrie autour d’un rock efficace, parfois agrémenté de cuivres, développant son propre esperanto musical autour d’une verve française énergique.

 

Retrouvez le best-of des lives de la saison 6 des Vendredis du Rock en écoute sur le compte Soundcloud des Vendredis du Rock.

 

Informations pratiques

Salle Marcelle Tassencourt 

7 bis rue Pierre Lescot, 78000 Versailles

Vendredi 12 mai de 20 h 30 à minuit.

Entrée libre et gratuite

Mail: vendredisdurock@versailles.fr

Tél.: 01 30 97 85 99

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
[VENDREDIS DU ROCK] Une soirée de festivités sonores