[VENDREDIS DU ROCK] Mokado: personnages en quête d’auteur

[VENDREDIS DU ROCK] Mokado: personnages en quête d’auteur

Un projet electro à la fois dansant que contemplatif, conçu comme la bande-son de personnages aux identités multiples.

Mokado. Ce nom ne vous dira sans doute pas grand-chose pour l’instant, et pourtant il pourrait bien occuper prochainement une place de choix au sein de la scène électronique française.

Percussionniste de formation et batteur au sein du groupe Blue Box, Sylvain Bontoux aka Mokado a récemment sorti son premier EP « Hatsu / Hemal », chez le Hameau Records. Deux pistes envisagées comme les descriptions de deux personnages aux multiples facettes, à la fois opposées et complémentaires, l’un étant davantage solaire et radieux, l’autre plus trouble et noctambule.

Mokado explique à propos de ces orientations artistiques que « choisir des prénoms, c’est une façon d’appuyer mon propos et aussi d’amener de l’imaginaire. Moi, comme tout le monde, au moment où j’entends un prénom, j’ai déjà une projection qui se fait de la personne. C’est ce phénomène qui m’intéresse. » 

Ses morceaux entrecroisent sonorités électroniques et organiques, rythmes crescendos et répétitions apaisantes, mais aussi des sons métalliques et des voix indéfinissables, déclenchant l’activation de l’imagination et de la rêverie. Mokado souhaite ainsi laisser une large place au rôle de l’auditeur, invité à plonger dans un état d’introspection et à projeter ses sensations sur la musique qu’il écoute, dont il définit librement les contours et l’identité.

L’élaboration de ce processus créatif accordant une grande importance aux textures et aux espaces sonores le place dans la lignée de Boards of Canada ou bien du compositeur allemand Max Richter, tout en conservant un style résolument contemporain, proche de Moderat, Superpoze, Four Tet, ou bien encore d'homologue nationaux tels que Thylacine ou Rone.  

Ayant perdu l’ensemble de ses compositions suite au vol de son ordinateur l’année dernière, Mokado repart actuellement de zéro en élargissant ses ambitions et perspectives. Forte d’une longue histoire avec les musiques électroniques, qui seront également mises en avant lors de la seconde édition du festival ElectroChic, la scène versaillaise aura la chance d’accueillir le nouveau départ d’un artiste très prometteur à l'occasion du dernier concert de sélection des Vendredis du Rock #7.

 

Liens

Facebook

Site internet

Clip "Hatsu"

 

Informations pratiques

Salle Marcelle Tassencourt

7 bis rue Pierre Lescot, 78000 Versailles

Vendredi 9 février  – 20h30 

Entrée libre

Contacts : vendredisdurock@versailles.fr : 01 30 97 85 99 

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
[VENDREDIS DU ROCK] Mokado: personnages en quête d’auteur