[UN MOIS, UN PORTRAIT] La Petite Machine de Camille Raveau

[UN MOIS, UN PORTRAIT] La Petite Machine de Camille Raveau

Jeune auteure-illustratrice versaillaise, Camille Raveau publiera le 25 août « Will et Isabelle », le premier tome d’une série de livres jeunesse.

En 2015, Camille Raveau ouvrait une campagne de crowdfunding sur le site Kickstarter pour financer la création d’un projet  qui lui tenait à cœur depuis longtemps : « La Petite Machine ». Ce livre dont elle est l’auteure et l’illustratrice raconte l’histoire d’amitié entre le robot Will et la jeune fille Isabelle, réunis pour déjouer les plans du maléfique Philéas, qui dévoie le milieu de la construction robotique en vendant des pièces bon marché devenant rapidement obsolètes.

En deux ans, ce travail a pris de l’ampleur, notamment en voyageant à Los Angeles pour être présenté lors de la CTN (Creative Talent Network) Expo, un salon international réunissant les plus grands médias et producteurs d’animation, dont les géants Dreamworks, Disney ou Pixar. Découvert en France par la directrice de la maison Huginn & Muninn, « La Petite Machine » intéresse également l’éditeur Huginn & Muninn, appartenant à Média-Participations, dont fait également partie Dargaud. L’histoire originale est alors enrichie pour devenir une série, publiée dans la nouvelle collection jeunesse Qilinn, en français mais aussi en version anglaise.

Privilégiant le dessin sur papier, les créations de Camille s’appuient sur diverses expériences d’apprentissage. Tout d’abord étudiante en cinéma à Paris VII, elle intègre une formation en arts appliqués à Nantes, dont  elle sort en tant que lauréate de promotion. Elle continue à assister aujourd’hui à plusieurs cours de l’Ecole des Beaux-arts de Versailles. 

Animée par une passion pour l’animation, elle revendique naturellement l’influence de Walt Disney, mais aussi celle de l’illustrateur et graveur Gustave Doré, qui peut être considéré comme l’un des pères fondateurs de la bande dessinée au 19ème siècle, et du peintre impressionniste Claude Monet, pour ses jeux de lumières et de couleurs. Ses centres d’intérêt touchent également au cinéma, avec une attention particulière portée aux contrastes et aux clairs-obscurs que permet l’usage du noir et blanc, ainsi qu’à la littérature, principalement celle des récits initiatiques de Charles Dickens (Les Grandes Espérances, David Copperfield) et des tragédies de Shakespeare, qui donne son prénom au personnage de Will. 

 

 

Ayant bénéficié d’un bouche-à-oreille très favorable au sein de réseaux versaillais, Camille Raveau est une véritable passionnée de la cité royale ainsi que du hameau de la Reine. Elle travaille actuellement en collaboration avec le château sur une publication autour du personnage de Marie-Antoinette, dont certains travaux préparatoires sont visibles sur son portfolio en ligne, à consulter en parallèle de sa page Facebook afin d’explorer plus en détail son univers visuel.  

 

N.B. : Le premier tome de Will & Isabelle sera disponible en librairie le 25 août, ainsi que sur les sites de la plupart des grands magasins culturels. 

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
[UN MOIS, UN PORTRAIT] La Petite Machine de Camille Raveau