#REPORTAGE La jeune garde du skate versaillais

#REPORTAGE La jeune garde du skate versaillais

C'était en novembre. On a pris nos skates et on est allés à la recherche des skateurs versaillais. Reportage.

On est d'abord tombés sur Martin, Eloi et Karl. Passés par Nolhac, ils ont commencé le skate de Street depuis plus d’un an.

- Quels sont pour vous les meilleurs spots à Versailles ?

Versailles n’est pas le lieu idéal pour skater mais on trouve quand même des spots sympas : sur le parking à Europe, derrière la préfecture sur les marches en pierre, à Montbauron  juste au niveau des marches et du parking, et devant la mairie. Mais on se fait souvent virer parce qu’on a pas le droit ! 

- Allez-vous souvent au skate-park de Porchefontaine ?

Il n'est pas adapté pour le skate. Les rampes ne sont pas assez larges. Par contre on va au skate-park de Viroflay ou celui du Chesnay qui sont bien même s'ils sont envahis par les trottinettes.

- Est-ce qu’il y a beaucoup de skateurs à Versailles ?

Oui et non, il y a une communauté d’une centaine de skateurs en ce qui concerne la pratique dite « street », par contre on voit de plus en plus de jeunes se déplacer en longboard car ils sont très pratiques pour se déplacer en ville !

- Quelle est la différence entre le skate de  « Street » et le longboard ?

Le skate de Street est constitué d’une planche qui est petite et fine et de roues qui sont aussi très petites. Au contraire, le longboard est une planche plus longue, plus large et souvent un peu plus flexible, et ses roues sont larges, ce qui permet de se déplacer rapidement sur n’importe quelle route. Avec le skate de Street, l’objectif est de faire des figures en skate-park, tandis que le longboard favorise la descente de pente, ou encore le dancing qui consiste à se déplacer de manière artistique sur la planche tout en avançant mais encore de se balader en ville. Nous on préfère le skate de street même si c’est là où on tombe le plus souvent !

Après la session à la préfecture, on a rencontré Tancrède Capitant, 20 ans, qui utilise une longboard pour faire le trajet Viroflay-Versailles tous les matins afin d’aller en cours. Il fréquente également les skate-park de Viroflay et du Chesnay. Il nous a donné quelques informations sur la pratique du longboard.

Tout d’abord, il en existe 3 catégories : le dancing, le freestyle et la Balade, ce dernier est le plus pratiqué à Versailles car il ne présente aucune difficulté et consiste à rouler, comme son nom l'indique. De plus la ville de Versailles ayant des trottoirs assez larges, il est facile de s'y déplacer. Le dancing quant à lui est plus complexe il faut se déplacer tout en effectuant des mouvements artistiques sur la planche qui sont similaires à des pas de danses, d’où ce nom. Le freestyle est une discipline à la recherche d'un maximum de sensations l'objectif étant de descendre des grandes pentes en faisant des figures. Les meilleurs spots pour le freestyle sont à Montbauron pour débuter puis toutes les pentes aux alentours assez larges et où les voitures ne passent pas, le meilleur spot pour le dancing est sur le parking de Europe et tous les parkings aux alentours. Cependant, Tancrède déplore qu'il n'existe pas beaucoup de spots à Versailles contrairement à Paris qui attire beaucoup de longbordeur versaillais et qui a même une association: Dock session.

On espère vous avoir donné envie de vous mettre au skate avec cette article, un sport qui est accessible à tout le monde à condition d’avoir un bon équilibre !  

partager l'article avec

Commentaires

Théodore

08-01-16 11:55

Reportage intéressent et actuel.
Merci Madeleine

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
#REPORTAGE La jeune garde du skate versaillais