Photo de famille #7: Thibault et Louis-Hubert, deux intrépides autour du globe

Photo de famille #7: Thibault et Louis-Hubert, deux intrépides autour du globe

Unis par un même goût de l’aventure, Thibault et Louis-Hubert, deux solides gaillards de 24 et 23 ans, se sont lancés un défi de taille.

Ils partent un an, partager le quotidien de populations autour du globe et étudier l’impact de projets d’entreprises qui leur sont destinés. Au programme, pas moins de 12 villages visités, répartis sur 4 continents. Tout cela, en 4L, vélo et moto.

 

De Versailles à Calcutta

L’un est passé par Grandchamp, l’autre par Saint-Jean. Ils intègrent ensuite une école de commerce (ESC Reims et EDHEC). Jusqu’ici, parcours classique. Mais ils ont déjà le goût de l’aventure. Ils voyagent beaucoup : Moyen-Orient, Inde, Asie du sud-est… Et sont tentés par l’humanitaire. Thibault part au Bénin et au Caire, Louis-Hubert à Calcutta et s’occupe depuis 4 ans d’Un Chemin pour les Enfants, une association qui finance la scolarisation d’enfants des bidonvilles à Manille.

 

Economistes et mécanos

 Evidemment, il y a l’aspect découverte et défi. Partir pendant un an, loin de tout, devrait apporter son lot d’aventures. Mécanos sur les bords, ils prévoient d’effectuer Paris-Téhéran en 4L. Mais ce n’est pas le plus important, loin s’en faut. Leur projet est réfléchi de longue date.


Après des expériences pros intéressantes mais dont la finalité manquait parfois de clarté à leurs yeux, ils sont à la recherche de sens. Pour leur vie, leur carrière.  Sans surestimer leur pouvoir d’action ni faire preuve d’angélisme, ils se passionnent pour les théories économiques qui cherchent à allier rentabilité économique et lutte contre la pauvreté. Leur projet est bien ficelé. Ils ont établi des partenariats avec de grandes entreprises auxquelles ils fourniront des études d’impact de projets à destination des populations visitées. Ensuite, ils envisagent sérieusement de travailler dans le domaine, si des opportunités se découvrent à l’issue de leur voyage.

 

L'aventure précède l'aventure


Le projet est évoqué au  printemps 2012. A partir de septembre 2013, ils s’y consacrent entièrement. Depuis, ils ont dû faire face à de nombreuses difficultés. Sur les 200 personnes qu’ils ont contactées, la moitié répond et environ un quart les reçoit. Mais ils s’accrochent et récoltent petit à petit des fonds, grâce au crowdfunding notamment. Le projet prend forme : site internet, plaquette vidéo, dossier presse, dossier de reportage … Même si les coups sont rudes, l’équipée n’en reste pas moins passionnante selon leurs dires. A ceux qui sont tentés par le même type d’aventure, ils livrent deux conseils, croire en son projet et s’entourer de mentors.

Leur départ est prévu mi-octobre, à Versailles. Au passage, si, en lisant cet article, vous êtes intéressés ou désirez apporter votre concours à leur entreprise, n’hésitez pas à les contacter.

On leur souhaite bonne chance !

Plus d’informations sur le projet Latitude 30° par ici

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
Photo de famille #7: Thibault et Louis-Hubert, deux intrépides autour du globe