[MUSIQUE] Songe Machine

[MUSIQUE] Songe Machine

12 morceaux emprunts de symbolisme et de fantastique pour le premier album du duo versaillais Le Horla

« Le fantastique, c’est l’hésitation éprouvée par un être qui ne connaît que les lois naturelles, face à un événement en apparence surnaturel. »

La pensée élaborée par le critique littéraire Tzvetan Todorov s'applique parfaitement à la musique du duo Le Horla, projet hybride formé depuis 2013 par Stanislas de Maintenant et Baptiste Gomart, développant un univers singulier entre littérature du 19ème siècle, mise en scène théâtrale, thriller cinématographique, rock progressif  et héritage de la « Versailles Touch ». Parmi ces multiples influences, se dessine un panthéon artistique où l’on retrouve les noms de Guy de Maupassant, d’Alfred Hitchcock,  de Sébastien Tellier, ou bien de Depeche Mode, pour ne citer qu’eux. 

Explorant les thématiques  du paranormal, de l’inconnu et de la folie, les deux musiciens ont pour ambition de proposer une expérience aux limites du réel et de la raison, au sein de paysages sonores traversés par des correspondances avec des mondes invisibles, peuplés de présences fantomatiques. Ils traduisent ainsi en musique la perplexité et le doute ressentis par les personnages principaux de grands classiques fantastiques, dont les repères rationnels s’effondrent lorsqu’ils se trouvent confrontés au surgissement du surnaturel. 

Cet attrait pour l’Etrange et l’Imaginaire s’exprime particulièrement dans la variété de leurs instrumentations : « il n'est pas rare d'entendre au fil de l'album de la flûte côtoyer une guitare à la distorsion agressive, une contrebasse s'allier à une beat box old school et du saxophone donner la réplique à un synthé numérique », expliquent les deux membres du groupe. Jouant sur une grande porosité entre genres musicaux, les morceaux du Horla intègrent des éléments évoquant aussi bien le rock progressif des années 70, la pop alternative et la new wave des années 80 (Duran Duran, Japan, The Triffids, etc.), que l’electro labellisée « French Touch ».

"Songe Machine" a été autoproduit grâce au lancement d'une campagne de crowdfunding. A cette occasion, plusieurs créations ont été réalisées autour du « Horla » de Maupassant, dont un audiolivre digital avec une bande originale composée par le groupe et une édition spéciale de cette célèbre nouvelle, illustrée par l’artiste Clémentine Sergeant et préfacée par Stanislas et Baptiste.  

En attendant la sortie officielle de « Songe Machine », plusieurs titres sont disponibles à l’écoute sur leur compte Soundcloud, dont « Idol », « Hypnose », « Laws Of Attraction », ou « Miraggio ». 

Passé en 2015 par le tremplin Les Vendredis du Rock, le Horla fait pleinement partie, aux côtés de Saint-Michel, Encore !, Turzi Electronic Experience ou Corte Real,  d’une jeune garde prouvant toute la vitalité de la création musicale à Versailles, renommée malicieusement "Sun King City" par les "Songeurs". 

 

Page Facebook

Lien Soundcloud

Chaîne Youtube

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
[MUSIQUE] Songe Machine