[CINÉMA] Soirée science-fiction au Roxane

[CINÉMA] Soirée science-fiction au Roxane

Un classique du cinéma du Bloc de l'Est et un blockbuster sulfureux en séance double le 24 mai.

Le Bizarre Festival est enfin de retour, après une longue période de gestation. Et c'est la science-fiction qui sera célébrée le mercredi 24 mai prochain, au Cinéma UGC Le Roxane (Versailles).

Au menu : un film tchèque expressionniste, suivi d'un blockbuster virulent.

La formule est simple : 10 Euros pour les deux films, avec buffet à l'entracte.

Alors rendez-vous fin mai pour un décollage vers des galaxies lointaines, … très lointaines.

 

IKARIE XB1

De Jindrich Polák, Tchécoslovaquie, 1963, 1h26

Avec Zdenek Stepanek, Frantisek Smolik, Dana Medricka

Sorti en 1963, au cœur de la « course à l’espace », Ikarie XB1 est une référence majeure pour toute une génération de réalisateurs, de Stanley Kubrick, à Ridley Scott en passant par Georges Lucas. Il s’agit à l’époque de l’une des plus grosses productions du Bloc de l’Est, adaptée d’un roman de Stanislas Lem dont l’action se déroule en 2163, à bord d’un vaisseau dirigé par une équipe de scientifiques partie à la recherche d’une vie extraterrestre. Composition visuelle vertigineuse, angoisse métaphysique, distorsions temporelles: Ikarie XB1 fait pleinement entrer la science-fiction dans l’histoire de la modernité cinématographique. Longtemps uniquement visible dans une version remontée et doublée en anglais, le film est aujourd’hui proposé dans sa mouture originelle.

 

STARSHIP TROOPERS

De Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1997, 2h09

Avec Casper Van Dien, Dina Meyer, Denise Richards

En 1997, Starship Troopers sort sur les écrans américains, à une époque où les effets spéciaux digitaux révolutionnent l'industrie cinématographique. Pour son retour à la science-fiction, le réalisateur hollandais Paul Verhoeven décide d'adapter un roman de Robert A. Heinlein, d'après un scénario d'Ed Neumeier. L'intrigue assez simple raconte le parcours d'un groupe de jeunes filles et de jeunes garçons qui, fraîchement sortis de la fac, partent combattre des insectes géants sur une planète hostile. Sous ce postulat de série b, Verhoeven fait le choix d'emmener la science-fiction vers le film de guerre réaliste et la satire politique. Trop rapidement retiré des salles obscures, Starship Troopers mérite d'être découvert sur grand écran afin d'être apprécié à sa juste valeur comme le spectacle grisant mais critique de nos sociétés modernes.

 

Plus d'informations sur le site de l'association Culture & Cinéma: http://www.culture-et-cinema.com/

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

Voir aussi

La web Radio
[CINÉMA] Soirée science-fiction au Roxane