ArtOshare, l’art au cœur de votre quotidien

ArtOshare, l’art au cœur de votre quotidien

L’art qui élève, provoque, interroge n’est plus cantonné aux musées, il se décentralise et s’invite chez tout un chacun grâce au principe des artothèques. A mi-chemin entre un musée et une bibliothèque, l’artothèque est le lieu où les œuvres d’art sont proposées à durée limitée pour sublimer le quotidien d’un habitat, faire fleurir l’extraordinaire au creux de l’ordinaire.

L’artOshare est un projet d’artothèque avec cette particularité qu’elle sera la première artothèque universitaire de France. L’équipe d’artOshare est composée de 8 étudiants en Master 1 et Master 2 de Management des Organisations Culturelles et Artistiques (MOCA) de l’Institut Supérieur de Management, école de l’Université Versailles de Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ). Elle s’est donnée pour double mission de démocratiser l’art contemporain et de promouvoir des artistes locaux émergents. Le chef de projet d'artOshare est Etienne Rey (M1 MOCA). Marie David, étudiante versaillaise enM2 MCO, option MCC (Management de la Communication des Organisations, option Management Culture et Communication) après une école de commerce (EDHEC) raconte qu’elle a cherché dans ce projet à « accompagner au mieux les artistes et à leur donner de la visibilité ».

Si la jeunesse est un état d’esprit, l’art visité par les jeunes, invite à redécouvrir ce parfum d’émerveillement propre à l’enfance. C’est aussi tout l’enjeu de la transmission que de pouvoir permettre à la jeunesse de se réapproprier la culture, de la diffuser et de déployer la fraicheur qui lui est propre avec un regard renouvelé.

Dès lors, le Jeudi 4 avril 2019, artOshare inaugurera sa première collection à la bibliothèque universitaire de Guyancourt composée d’une quarantaine d’œuvres originales conçues par une vingtaine de jeunes artistes contemporains (peintures, photographies, dessins etc.). L’artothèque sera accessible à toute la communauté de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) et de l’université de Paris Saclay (étudiants, personnels et enseignants-chercheurs) sur adhésion. Elle est aussi ouverte aux particuliers et entreprises des territoires avoisinants.

Pour accompagner le lancement de l’artothèque, la Bibliothèque Universitaire propose l’exposition Renaissance Composée avec des œuvres de professeurs de l’école des Beaux-Arts de Versailles, d’artistes partenaires du projet ou d’étudiants UVSQ.

On y trouvera toutes sortes de styles avec par exemple des œuvres caractérisées par une recherche perpétuelle de l’harmonie de Guillaume Cugnet, ou des œuvres de grands formats devant lesquelles le regard se pose et reçoit comme une bouffée d’air de Ségolène Perrot.

Ainsi, l’inauguration d’artOshare s’inscrit dans une lignée où l’art contemporain appelle à se diffuser, à être contemplé pour s’extraire de la banalité d’un métro-boulot-dodo et à déployer la sensibilité, l’inventivité, la créativité et la jeunesse de chacun. Pour insérer un grain de folie, une bouffée d’oxygène, n’hésitez pas à venir voir et rapporter chez vous ce qui pourra renouveler votre quotidien.

 

Alexandra DABAS

partager l'article avec

Commentaires

Pas de commentaires. Soyez le premier à commenter cet article.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

*

*


*
*
  • Ecrire un commentaire
  • Cacher le formulaire

La web Radio
ArtOshare, l’art au cœur de votre quotidien